20 août 2015

« Une transformation doit s’accompagner d’un changement de modèle mental »

Comment réussir un changement de business model et du modèle mental ?

Pour relever ce défi, Jacques Brun, CTO (Chief Transformation Officer) d’Europcar a aussi la fonction de DRH du Groupe. Il nous dit comment il a su, dans le cadre de son plan « fast lane », conjuguer résultats financiers et adhésion des 6000 collaborateurs du groupe en Europe. Mais quelle est sa recette ?

→Un plan de transformation est-il synonyme de changement ?

« Une transformation c’est encore mieux qu’un changement » précise d’emblée Jacques Brun. Pour lui : « le changement, c’est pour, peut-être, améliorer le quotidien des individus ou de l’entreprise ; la transformation, c’est une modification du point d’équilibre pour que l’ensemble (entreprises et individus) se projette et se retrouve dans un contexte qui est différent. C’est un exercice compliqué mais nécessaire pour durer et s’adapter à un environnement en perpétuelle mutation ».

→Quelle est la recette pour réussir ?

« S’il y en avait une, ça se saurait. Mais je vais vous présenter la mienne : A + C + P + O + B »

« A » : comme Attitudes ! Il faut de l’engagement, de l’agilité et de la confiance de la part des collaborateurs. Cette attitude doit être alignée avec le « C » : Culture. Il faut que les collaborateurs travaillent ensemble, qu’ils constituent une culture d’entreprise forte !

Qui est concerné ? Les « P » comme People ! Il faut des collaborateurs qui s’engagent, qui aillent jusqu’au bout, qui soient ouverts, proactifs et simples (dans leur présentation, par exemple)

Mais pour que cela fonctionne, le management doit définir son « O » comme Organisation « la façon dont vous organisez votre entreprise est le reflet de sa culture. Pour un plan de transformation, votre organisation doit être alignée sur le « A » et le « C ».

Enfin « B » : comme Brand ! Chaque collaborateur doit être l’Ambassadeur de la marque pour laquelle il travaille. Il faut être fier de travailler dans l’entreprise. C’est une manière forte d’adhérer à un projet.

→Est-ce suffisant pour concilier résultats financiers et adhésion des collaborateurs ?

« En fait c’est un mélange, un travail commun entre les RH et la Direction Financière : il faut travailler ensemble, instaurer une cohésion et un climat de confiance avec la direction générale. Il faut montrer que la société est en mouvement. »

→Et l’homme « orchestre » est le Chief Transformation Officer ?

« Ce n’est pas un métier, c’est un rôle ! Le monde bouge tellement vite qu’il est important d’avoir un CTO. Et mieux il est positionné dans la hiérarchie de l’entreprise, plus il a d’impact sur le mouvement de transformation… Et c’est fondamental ! »
Retrouvez Jacques Brun en vidéo sur notre blog : www.visionprocadres.com

« Une transformation doit s'accompagner d'un changement de modèle mental »