5 mai 2014

Management de transition Baromètre 2013

La FNMT (Fédération Française du Management de transition), qui regroupe la majorité des acteurs du secteur, vient de publier ses chiffres 2013. Ces chiffres sont le reflet de l’activité des cabinets, leur périodicité, chaque trimestre, permet de noter les évolutions sur des bases identiques et pérennes.
Les procédures et la déontologie des cabinets concernés sont labellisés par le Bureau Veritas.
La progression du chiffre d’affaires global des acteurs regroupés au sein de la Fédération est de plus de 18% par rapport à l’année précédente où ils étaient déjà en augmentation. Ce sont principalement les chiffres du troisième trimestre (+23 ,62 %) qui portent cette hausse. La longueur moyenne des missions reste à un niveau équivalent 6,75 mois.

Des missions qui correspondent à l’évolution de l’économie

L’analyse des chiffres dans le détail, permet de constater que ce sont les missions de conduite de projets (+5%) et de gestion de crise (+4%) qui progressent.
Ainsi, les entreprises ont d’un côté eu besoin de lancer de nouveaux projets sans avoir les managers nécessaires et ont ainsi dû avoir recours au management de transition. Parallèlement, de nombreuses entreprises ont été confrontées à des sujets de gestion de crise, problèmes de réorganisation ou de réduction d’effectifs, de baisse d’activité à juguler, ou dans le pire des cas de fermetures d’établissement….
La gestion du changement (-7%) et les missions relais (-1%), en revanche, régressent ou stagnent.

Les métiers de DG privilégiés

Logiquement ces situations nécessitent des compétences, des expériences et une position dans les entreprises à un niveau plus décisionnel. Ce sont donc naturellement les directeurs généraux qui ont
vu leur demande croître significativement en 2013 (+6%). Les dirigeants d’entreprise se rassurent avec des profils plus expérimentés et surtout capables d’avoir une vision multifonctionnelle de leur business (industriel, commercial, finances, RH…)

Moins d’activité dans les services et plus dans la distribution

Si l’industrie représente encore 53% (52% en 2012) des missions, les services ont sensiblement réduit leur recours aux manageurs de transition (-6%) alors que les missions dans la distribution augmentent (+2%), les difficultés d’un certain nombre d’enseignes n’y sont sans doute pas étrangères.

Avec la relance de projets et la résolution des crises de leurs clients, l’année 2014 devait voir encore progresser le recours au management de transition dans les entreprises

Management de transition Baromètre 2013